Hero Image

Maisie Cousins, un érotisme juste

Féminisme et érotisme

Maisie Cousins est une jeune photographe anglaise de 23 ans. Elle a commencé, via les réseaux sociaux, à s’exprimer artistiquement dès son adolescence. Elle a déjà à son actif plusieurs publications dont la série « Grass, Peonie, Bum » et quelques expositions personnelles, en particulier à la galerie TJ Boulting.

Le baroque c’est la vie

L’univers baroque de Maisie Cousins est emprunté, pour partie, à Peter Greenaway, notamment dans sa vision exacerbée de l’organique, de ce que la vie a de liquide, turgescent, de visqueux, fécondée de pulsations compulsives de la vie à la mort laquelle n’est qu’un changement d’état du flux grouillant de la Nature. Comme chez Greenaway, la Nature est cependant enchâssée dans la culture comprise comme un masque parfois festif, souvent morbide. On trouve bizarrement dans les images aux cadrages serrés des éléments du luxe, des diadèmes, des bijoux endiamentés, des fleurs exotiques et autres connotations mondaines, voire « arty ». Cependant la photographe ne manque jamais de dissoudre le luxe dans son opposé, le sans fard, le cru, le dénudé brute. Les maquillages dégoulinent, les ongles sont sales, les ventres, cuisses sont légèrement velus, les aisselles et pubis non épilés. Nous sommes à l’opposé de l’afféterie de l’industrie du luxe, pourtant on y baigne littéralement…

Lire la suite de l'article…

Publié sur artefields.net le 23 novembre 2017 par Thierry Grizard